All fields are required.

Close Appointment form

Suivi de grossesse

Je suis enceinte. Quand dois-je me faire suivre médicalement?

Le plus tôt possible dès la connaissance de votre grossesse. Vous avez le choix de consulter une sage-femme un gynéco-obstétricien ou votre médecin-traitant ou une sage-femme. Tous prescriront la 1ère échographie afin de localiser la grossesse (et exclure une grossesse extra-utérine) et d’estimer l’âge de la grossesse. Si la grossesse est confirmée, un dossier de surveillance de votre grossesse sera entamé.

Combien de temps dure une grossesse ?

Une grossesse dure 40 semaines à partir des dates des dernières règles. L’échographie permet de dater la grossesse et de déterminer la date approximative de l’accouchement. Plus l’échographie est précoce, plus cette datation est précise. La naissance peut arriver quelques jours avant ou jusqu’à 14 jours après la date estimée.

Quels examens de base sont nécessaires pendant la grossesse ?

A priori, toute grossesse est considérée comme normale sauf si une pathologie existait avant que vous soyez enceinte. Néanmoins, la grossesse modifie le corps et les différents systèmes (reins, circulation, respiration, foie, intestins, estomac, sang, etc…). Elle doit dès lors faire l’objet d’une attention particulière et d’une surveillance précise afin de se rendre compte suffisamment tôt de la survenue d’une anomalie.

Tout comme le gynécologue, la sage-femme est compétente pour assurer le suivi médical lors de la grossesse. Classiquement, une consultation prénatale par mois les 7 premiers mois permet cette surveillance. En fin de grossesse, les rencontres sont plus rapprochées.

Lors des consultations prénatales (CPN), les examens réalisés systématiquement seront, selon le moment de votre grossesse :

  • une prise de sang (bilan complet en début et en fin de grossesse, vérification régulière de l’immunité contre la toxoplasmose, le cytomégalovirus,…), un frottis vaginal, une culture d’urines
  • la mesure de la hauteur utérine
  • l’écoute du cœur du bébé
  • la mesure de la tension artérielle
  • un examen d’urines
  • le contrôle du poids
  • un examen physique général
  • un examen gynécologique (pose d’un spéculum en début de grossesse si nécessaire)
  • une échographie (une par trimestre de grossesse)

Pourquoi fait-on des échographies ?

Il y a généralement trois échographies prévues durant la grossesse.

La première échographie sert à dater la grossesse. Elle a lieu entre 11 et 14 semaines de gestation. On vérifie le nombre et le lieu d’implantation de l’embryon.

La deuxième échographie « morphologique » a lieu entre 18 et 22 semaines. Elle permet de vérifier la croissance et le développement du bébé. On contrôle la formation des organes et dépiste des malformations. Si le bébé est bien positionné, on peut déterminer son sexe.

La troisième échographie peut avoir lieu au cours du troisième trimestre. Elle n’est pas systématique. On contrôle la croissance et la position du bébé et le placenta.

Les échographies en 3D ne sont pas nécessaires sauf pour certains des diagnostics médicaux en cas de malformation.

Quels sont les examens complémentaires possibles ?

Selon les caractéristiques précises de votre grossesse, le professionnel demande éventuellement:

  • un test d’évaluation du risque de la trisomie 21 : réalisation d’une échographie et/ou prise de sang
  • une amniocentèse : prélèvement d’un peu de liquide amniotique s’il y a un risque de malformation chez le fœtus
  • un monitoring : enregistrement du cœur du bébé et des contractions
  • un test de tolérance au glucose : prise de sang pour dépister du diabète
  • ou d’autres examens spécifiques selon l’évolution de votre grossesse

Quels cours de « préparation à l’accouchement » sont disponibles ?

Lors de séance de préparation à la naissance, la sage-femme prend le temps de répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la grossesse, l’accouchement et l’après naissance. Elle vous conseille pour soulager de vos petits maux de grossesse. Elle vous apprend des techniques et positions pour gérer la douleur au moment de l’accouchement. De nombreux de types de préparations sont aujourd’hui possibles.

Elles ont lieu en individuel, en couple ou en groupe. Aucune préparation n’est meilleure qu’une autre. Ce qui compte, c’est votre attrait pour elle mais surtout, qu’elle vous convienne et vous apporte beaucoup de satisfactions. Vous pouvez consultez la liste des sages-femmes près de chez vous pour connaitre leur spécialités.

Que doit-on manger durant la grossesse ?

Durant votre grossesse, vous ne devez pas manger pour deux mais manger deux fois plus équilibré. Votre bébé a besoin de vitamines et minéraux pour se développer en bonne santé. Si vous n’êtes pas protégée contre la toxoplasmose, certaines précautions sont à prendre.

Avant le début et jusqu’à 12 semaines de grossesse, vous devez prendre un complément en acide folique. Si votre alimentation n’est pas assez variée, votre sage-femme vous recommandera de prendre des suppléments vitaminés.

Doit-on changer son style de vie ?

Durant votre grossesse, vous pouvez continuer à travailler normalement. Si les conditions de travail sont pénibles ou dangereuses pour la santé du bébé, le médecin du travail peut décider de demander des aménagements de travail ou vous écarter.

Les autres activités de la vie de tous les jours peuvent être poursuivies durant la grossesse. Il est recommandé de faire de l’activité physique mais on déconseille les sports violents.

Vous pouvez voyager dans les pays ayant de bonnes conditions sanitaires. A vous d’adapter votre mode de transport pour éviter la fatigue.

S’il n’y a pas de risque de fausse couche ou de menace d’accouchement prématuré, vous pouvez continuer à avoir une vie sexuelle. Au fur et à mesure de la grossesse, vous pouvez discuter en couple de l’évolution de vos envies et adapter de nouvelles positions.

Vous devez éviter tout ce qui peut être toxique pour vous ou votre enfant.

  • Ne prenez pas de médicaments sans avoir demandé l’avis à un professionnel de santé.
  • Essayer de diminuer ou d’arrêter de fumer car le tabac peut provoquer des pathologies durant la grossesse et chez le bébé. Vous pouvez vous faire aider par une tabacologue ou tabacstop 
  • Evitez les radiographies et les polluants chimiques (peinture, pesticides,…)

Comment soulager les petits maux de grossesse ?

Pendant votre grossesse, votre corps change. Ces modifications s’accompagnent parfois de désagréments comme des nausées, de la constipation, des vergetures,… N’hésitez pas à en parler à votre sage-femme.

Elle vous conseillera des moyens simples et naturels pour gérer au mieux ces petits maux.

L’ONE a publié une brochure « « un bébé bientôt »»