All fields are required.

Close Appointment form

Nouvelle campagne d’information et de sensibilisation des FPS « Les femmes, moins bien soignées ? Quand la santé reflète les inégalités »

Nouvelle campagne d’information et de sensibilisation des FPS « Les femmes, moins bien soignées ? Quand la santé reflète les inégalités »
icon
Nouvelle campagne d’information et de sensibilisation des FPS « Les femmes, moins bien soignées ? Quand la santé reflète les inégalités »

 

Suite au 28 mai, journée internationale d’action pour la santé des femmes, les Femmes Prévoyantes Socialistes (FPS) lancent leur nouvelle campagne d’information et de sensibilisation intitulée « Les femmes, moins bien soignées ? Quand la santé reflète les inégalités ». Aujourd’hui encore, le secteur de la santé  ne tient pas suffisamment compte les spécificités de genre et de sexe. En effet, les femmes et les hommes ne sont certainement pas égales·aux en matière de soins de santé. De la prise en charge au diagnostic, de la pathologie au suivi de soins, les femmes et les minorités LGBTQI+ doivent encore faire face à de trop nombreux obstacles et stéréotypes de genre.

A travers notre campagne , nous souhaitons aborder ces réalités au travers de 3 thématiques illustrant différentes étapes du parcours du soin dans lesquelles se (re)produisent des discriminations ayant un impact particulièrement dramatique pour la santé des femmes : la prévention, au travers de l’exemple de la dépression, la prise en charge, au travers de l’exemple des maladies cardio-vasculaires, le traitement, au travers de l’exemple de la recherche médicale. 

 

Une santé plus féministe et inclusive, c’est possible ! Comment ?

  • En interpellant le monde médical et le monde politique à propos des réalités et enjeux que sont les inégalités de genre et de sexe dans le domaine des soins de la santé ;
  • En prenant en compte ces déterminants par les politiques de santé publique dans les résultats positifs et négatifs de leurs politiques. Il est donc primordial de favoriser cette analyse dans les décisions politiques relatives à la santé tout en privilégiant un État social fort (renforcement de la Sécurité sociale et des services publics) ;
  • En encourageant des pratiques médicales plus inclusives par la prise en compte des déterminants sociaux de la santé, dont le sexe et le genre mais aussi selon la race, l’orientation sexuelle, le handicap, etc. ;
  • En faisant évoluer un cadre médical historiquement sexiste et centré sur l’homme blanc, hétérosexuel.

Plus d’informations sur la campagne « Les femmes moins bien soignées ? Quand la santé reflète les inégalités » dans le dossier de presse en pièce jointe et sur notre site www.femmesprevoyantes.be.

Si vous souhaitez en discuter de vive voix et approfondir nos pistes d’action, n’hésitez pas à contacter : florence.vierendeel@solidaris.be.

  • Share This

About the author

icon

Webmaster Sage-Femme

Related Posts